Xtropolis ©
deenfr

Portrait : Scénarios

Scénario

Par contre, je remarque que j’oublie les couvertures des magazines, qui sont dans les grandes étagères des supermarchés, au même moment où je les ai passées. Je préfère les images captivantes.

Dépassement de la première impression

Je dois admettre: même moi, j’aime bien regarder les magazines de tendances et modes de vie et j’aime aussi regarder des photographies ravissantes. Je choisis de préférence des photos des domaines glamour/ mode mais aussi des photos esthétiques de quelques domaines explicites ou tout simplement des photocopies attirantes, extravagantes. Chapeau les photographes qui sont capables de créer de telles photos attrayantes!

Pourtant, parfois je me surprends à remettre en question ma première impression. Serait-il possible qu’il y ait encore autre chose caché dans l’image, peut-être dans les yeux du mannequin pour une publicité de parfum. En autres mots : Est-ce qu’une photo peut accrocher le regard de l’observateur et changer sa première impression ? Peut-être c’est précisément ça ce qui fait ma motivation.

Une femme magnifique dont le khôl est déjà presque partie car on peut voir qu’elle avait pleuré, un regard plein d’orgueil dans un environnement plutôt blessant. Une mélancolie émouvante, entourée par le bonheur. Au plus tard quand il y a un ‘mais’ en observant mes photographies, c’est là où ça devient intéressant.

Il y en a plein des photos, certaines sont jolies et d’autres moins mais avant tout il y en a beaucoup du genre assommant. C’est sûr que même moi, je suis concerné. Ce ne marcherait pas parce que j’adore la diversion mais le désenchantement arrive très vite quand je regarde les photos et je m’aperçois que je regarde des photos rectilignes et correctes juste comme ça, sans m’attacher et encore moins, sans réfléchir.

Second sight

Pour résumer la page ’A propos’: Xtropolis a, par-dessus tout, un seul but: montrer les deux côtés (joli mot de jeux d’ailleurs). Quand l’observateur regarde la photo sans aucune arrière-pensée, les photos devraient montrer le blanc et le noir, le jour et aussi la nuit, la beauté et le détruit, le bien et le mal, la joie et la mélancolie. En tout cas: le contraire. L’observateur décidera tout seul s’il trouve l’image attrayant ou plus répulsif (ou s’il s’agit tout bêtement d’une image simple). C’est fascinant de jouer avec les contraires. Je suis impressionné par la description française pour l’orgasme: La petite mort. Ce sera sûrement dans un autre contexte mais la description d’un tel moment dans la même phrase avec le mot mort. Si cela n’est pas de la poésie, quoi donc pourrait l’être?

Avant que je m’écarte du sujet: pour moi il n’y a rien de plus beau que de savoir que quelqu’un a regardé mes photos plus longtemps que d’habitude et les pensées de l’observateur commencent à s’envoler. Mon défi, c’est de créer des photographies avec l’effet décrit au-dessus et c’est bien cela, ma motivation.

Quelques photos sur Xtropolis paraissent peut-être provocantes d’une manière placative. Soit, c’était fait exprès ou le résultat d’une idée que était, au début, délicate. Ce dernier s’expliquera dans le paragraphe suivant: ‘Plaisir’.

Vous remarquez peut-être que l’on montre souvent beaucoup de peau; par contre on ne pense pas à des photos nudistes en entendant le nom ‘Xtropolis’ (même si je présume ça juste comme ça maintenant). A cette occasion, je vous recommande de retourner à l’idée d’ Xtropolis et de la regarder de plus près: prédéfinir une partie et laisser l’autre partie libre pour la fantaisie de l’observateur.

Enfin et surtout: Les réglages d’ Xtropolis sont mis en scène. Je rejette les demandes pour les photos d’événement. Si jamais j’aurais besoin de photos d’une fête, d’un reportage ou même de photos de mariage, je m’adresserais à Panoshot.

Le Plaisier

Ce travail me fait vraiment plaisir. Beaucoup de mes photos ont été prises avec des amis et connaissances, où la séance photo avait déjà dès le début un caractère de fête familier. Avec d’autres photos, la créativité du mannequin et du photographe a pris sa liberté. Lorsqu’on repense à quelques unes de mes séances photos, on aurait plutôt pu parler d’un événement bouffon duquel on a réussi a obtenir quelques photographies passionnantes. Peu importe si c’était jusque tard dans la nuit avec un beau feu de bivouac au bord du Lac de Constance ou avec une poussée d’adrénaline au milieu de Berlin ou même presque irréel comme dans un restaurant. Les séances dans lesquelles on avait travaillé avec beaucoup de couleur m’ont donné des impressions qui restent. On dirait presque excessif. Heureusement qu’il y a un blog sur le site Xtropolis. Je vais peut-être moi-même écrire des choses ou bien quelqu’un qui a participé dans mes séances. Eventuellement toi, tu participeras la prochaine fois?

Différent

C’est comment les photographies devraient être. Parfois on y réussit plus, parfois moins. Si mes photos ont pu te donner des impulsions positives et/ ou négatives, n’hésite pas à me laisser un petit mot sur mon blog ou de m’envoyer un email.

Xtropolis

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close